Le site dédié à toutes les mamans

La gentillesse de nos jours : un atout ou synonyme de stupidité ?

La gentillesse, c’est cette incroyable qualité, qui doit être innée, mais pourtant, qui mérite d’être soulignée quand elle est constatée. Etre gentil, c’est quelque chose que l’on aime inculquer aux plus petits. Mais qui est parfois mis en application en réfléchissant une fois devenu grand. Alors, la gentillesse aujourd’hui, est-ce que cela reste une grande qualité, ou bien cela peut être assimilé à de la stupidité ? 

La gentillesse est synonyme d’une force maîtrisée

Contrairement à ce que l’on peut penser, être gentil, c’est être capable de maîtriser une force. Et non pas la faiblesse de ne pas savoir dire « non » ou le sentiment de se laisser écraser. 

En effet, être gentil, c’est un choix, un engagement. C’est la force de pouvoir décider d’agir avec bonté. Au contraire, la possibilité d’être complètement à l’opposé, et quand il le faut, de se fâcher. 

Par ailleurs, on peut aussi considérer que faire le bien procure une certaine satisfaction. L’idée de savoir qu’on a le pouvoir de changer les choses est douce à apprécier. De même que l’idée de faire reculer le mal, et d’éloigner pour retarder le temps ou il sera exécuté.  

Etre gentil a de bons effets sur notre santé 

Il est difficile de penser le contraire: faire le bien a aussi des effets positifs sur la santé. Cela diminue le stress, la tension artérielle, ainsi que la douleur. Etre bien dans sa tête et ses actes a aussi pour conséquence d’être bien dans son corps. Le lien entre le physique et le mental prend ici tout son sens. 

D’autre part, la gentillesse, cela rend aussi heureux ! Elle stimule les zones de satisfaction de notre cerveau. Etre gentil renforce aussi l’estime que l’on a de soi: cela renvoie une bonne image auprès des autres. Et de plus, cela reste que qualité communicative ! Quand on reçoit de bonnes ondes et de bonnes actions, on est tout aussi motivé pour en faire de même pour les autres en retour. 

 

La gentillesse: comment l’entretenir et mieux la cultiver ?

Enfin, comme la plupart de nos attributs et de nos qualités, la gentillesse doit aussi être entretenue pour toujours être mieux pratiquée. 

Pouvoir s’affirmer sans blesser. Communiquer avec tact et diplomatie sans blesser. Ou encore, réfléchir avant de parler, en pensant aux conséquences d’un acte ou de mots sous le coup d’une colère non maîtrisée. 

Faire preuve de gentillesse, c’est au final, savoir être psychologue, pour mieux comprendre et analyser les comportements des autres autour de soi. Cela paraît surprenant, pas vrai ? 

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous propose de pouvoir consulter cet article qui m’a beaucoup inspiré, publié chez Santé Magazine. Vous y accéderez juste en cliquant ici .

Et vous, sur la base de ces arguments exposés, pensez-vous que la gentillesse est un atout un synonyme de stupidité ? 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *